Salento côté pratique

Cavaliers au coeur de la zona cafetera à Salento, Photos de Colombie
Cavaliers à Salento (Photo A.Tremoulet)

Salento pratique

ON THE COLOMBIAN ROADS

Chauffeur, si t’es champiiioooonn

Le trajet entre Capurgana et Salento étant « relativement » long (environ 22h), nous nous arrêterons pour deux nuits à Medellín. Après les 2h30 de lancha «tape cul » en mer, il nous faudra 10h de plus pour parcourir les 350km qui nous séparent de la capitale de l’Antioquia. Un bon 35 km/h bien pesé.

Le trajet est chaotique, sur une route encore une fois complètement défoncée, mais dans un bus plutôt confortable. Cela nous rappelle les bons souvenirs du road trip entre Cartagena et Turbo il y a quelques semaines.

MAP Capu-SalentoJ’en J’en profite du coup pour parler de la conduite ici en Colombie. En tous cas en ce qui concerne les transports en communs, bus ou taxis. Concrètement il n’y a pas de règles. Ça double dans tous les sens et l’habitude fait que voiture ou non en face, ça double. Si j’ai bien compris la priorité est à celui qui double.

On peut alors se retrouver dans un bus, sur une piste en terre, en pleine montagne, à doubler un camion en plein virage sans visibilité, qui lui même double une charrette à cheval, et bien sûr avec une voiture qui arrive en face… et ça passe, toujours.

On fini donc simplement par s’habituer, et on somnole doucereusement sous les à-coups de la carlingue.

Où loger à Salento

Yambolombia hostal

Après une pause d’une nuit à Medellin, nous continuons la route vers Salento, destination finale ! Nous partons pour 9h de bus vers les montagnes verdoyante du Quindío, région de production de café.

Yambolombia Hostal Salento Colombie
Yambolombia Hostal (Photo A.Tremoulet)

A Salento, nous avons un point de chute, un ami à Victoria, Gabriel nous reçoit dans son hostal nommée Yambolombia en hommage à son chien Yambo et à la Colombie… Gabriel, est un super personnage, très accueillant, amoureux de son pays et de sa région. Il partage sa philosophie de vie tournée vers la symbiose avec la nature.

Il y a là une cohorte de « voluntarios » qui sont logés/nourris gratuitement en échange de services rendus sur l’hostal. Nous rencontrons notamment « PerteMomentanéedelaMémoire », une australienne qui vis là depuis 2 ans. Elle est arrivée un jour comme vous et moi. Et puis elle est restée. Jusque là rien de fascinant. Sauf qu’elle s’est trouvée une spécialité avec le temps. Elle est devenue guide pour touriste en mal d’expérience forte. Et quoi de mieux qu’une cérémonie chamanique à l’ayahuasca pour cela ? Aujourd’hui le touriste veut goûter à l’authentique : alors des cérémonies à leur destination sont organisées régulièrement et on met de côté l’aspect sacré le temps de faire entrer quelques sous. Notre amie australienne s’occupe donc d’accompagner les aventureux de A à Z lors des cérémonies et son expérience du terrain, elle est maintenant je pense comme Obelix tellement elle a ingurgité la potion magique, lui confère une vraie légitimité.

Pour en savoir plus sur cette plante sacrée des indiens, je vous renvois à ce très intéressant article sur l’ayahuasca. A l’origine, l’ayahuasca est une plante sacrée millénaire utilisée par les guérisseurs locaux pour soigner les corps (effet purgatif puissant par le haut et par le bas) et les âmes, en permettant d’entrer en contact avec les esprits des ancêtres et retrouver un équilibre avec la « pachamama », l’esprit de la nature.

Que faire à Salento ?

Paix et harmonie

Après ce petit cours d’ethnologie, le moment est bienvenue pour exprimer ce qui fait que le Quindio est un paradis pour l’âme. L’impression qui domine ici est vraiment l’harmonie. Ces paysages verdoyant, ces petits villages, cette montagne majestueuse, cette vallée de cocora, ces plantations de café, ces chevaux, ces chapeaux, ces gens… tout ici prête à respirer en grand coup et laisser tomber les armures.

Je ne vois rien de mieux que marcher, marcher et marcher dans ces paysages fantastiques. Simplement profiter de chaque pas, croiser des jeunes à la descente du bus dans un village western au bord de la route, une chèvre au léger strabisme tranquillement assise attachée à un arbre, un arbre aux fleurs si roses qu’elles vous projettent leurs reflets sur la peau, roulez-vous dans l’herbe, buvez le meilleur café du monde, découvrez des gens passionnés, fiers de leur terroir et respectueux de l’environnement…

Salento ! Quindio ! Olé.

  • Visite d’une Finca de Café, en l’occurrence celle de Don Elias, petite Finca produisant un café dans le respect de l’environnement et de façon biologique. Le café que j’achèterai là bas fera le bonheur de mes papilles dès mon retour en France.
  • Balade à pied dans les paysages magnifique de la campagne verdoyante de Salento.
  • Boire une Aguila sur la place centrale avec la musique plein les oreilles.
  • Balade à cheval qui me laissera des meurtrissures physiques me laissant penser que définitivement monter à cheval n’est peut être pas mon truc et que la marche a ses avantages.
  • Balade d’une journée à la Vallée de Cocora.
  • Découvrir le Tejo en buvant de l’aguardiente.
  • Sortir de la rue principale et visiter les côtés de Salento. Mais bien sûr monter au point de vue.

Et vous vos impressions de Salento ?

N'hésitez pas à poster vos commentaires !

5 Commentaires

    • Salut Celine, à Salento j’étais logé à l’hostal Yambolombia, un ami d’amie, c’est lui qui nous a organisé la balade à cheval. Mais je sais qu’au village c’est très facile de trouver ceux qui font des balades et je crois qu’ils font à peu près tous le même circuit jusqu’aux cascades. Merci pour tes retours ! 🙂

  • Bonjour Samuel

    Pour moi, bientôt la Colombie avec quelques amis. J’avoue que ces quelques pages (textes et photos donnent envie 🙂 . Dans ton billet sur Salento, tu évoque la Finca de Café de Don Elias. As tu les coordonnées ou bien les informations pour pouvoir s’y rendre, Merci d’avance !

    • Bonjour Neos, On ne peut pas contacter la Finca Don Elias, mais il est très facile de la trouver une fois à Salento. Je ne sais pas où vous aller loger, mais demandez à la réception et ils vous indiqueront le chemin, ça fait une jolie balade, surtout si vous continuez la boucle pour retourner au village. Une fois sur place le tour est assez court (40 minutes), mais personnellement c’est la Finca que je préfère, pour sa petite taille, petite famille et sa qualité et sa démarche (écolo), n’hésitez surtout pas à acheter plusieurs paquet en fin de visite, il est excellent ! J’en ramène des KG à chaque fois… 😉 Et si jamais je peux vous faire un plan pour y aller.

Laisser un commentaire