JOYEUX ANNIVERSAIRE LE BLOG !

Joyeux anniversaire le blog de voyage

Et voilà ! Mon blog fête ses un an !

Alors j’ai vu que c’était de tradition dans la blogosphère que de fêter l’anniversaire de son blog, de faire le bilan, de regarder dans le rétroviseur pour se rendre compte du travail accompli. J’avoue qu’avec tout ce qu’il s’est passé ces derniers jours, je me suis dit, à quoi bon, qu’est-ce qu’on s’en fout en fait de mon AnniBlogSaire… et puis finalement je me lance.

Pour fêter dignement ses un an, je ne l’ai dit à personne, mais je me suis offert un article collaboratif avec 9 autres blogueurs qui ont donné leurs conseils lectures. J’ai donc reçu en cadeau la bagatelle de 55 livres à lire pour ma nouvelle année à venir ! L’autre cadeau c’est que cet article a fini par casser la baraque et devient l’article qui aura été le plus lu le jour de sa sortie. (Attention c’est précis. Ce n’est pas le plus lu de tous les temps. Car celui-là c’est ma lettre d’amour à la Colombie). Bravo à lui.

Oui dans les articles de BlogIversaire,  il semblerait qu’il faille parler des chiffres, de comment le blog a fonctionné dans l’année, du nombre de lecteurs, ou de lectures, ou de ce genre de choses. En tous cas certains le font. Moi je suis débutant alors je copie hein.

Que dire de plus… que je suis bien content. C’est mon premier AnniverBlog, il parait que c’est un cap. Les un ans. Que si déjà on passe ce cap c’est bon signe. Il parait que si on n’abandonne pas avant on peut espérer durer jusqu’aux deux ans. Il me tarde.

Si je fais un peu plus d’effort, je peux rajouter qu’au terme de cette année j’ai réussi à rattraper 3 ans de voyage. C’était le but premier de ce blog de voyage : compiler ici mes textes écris depuis 2011. Pari gagné ! Sauf que depuis j’ai effectué d’autres voyages et du coup, j’ai repris du retard… J’ai actuellement presque deux ans de retard sur ce que je voudrais raconter sur le blog. Si on fait un rapide calcul, en un an, j’ai rattrapé 3 ans, mais j’ai pris deux ans de retard, donc en un an j’ai rattrapé un an, donc finalement rien. CQFD. La faute à qui ? La faute au temps qui n’est pas extensible tiens ! Et la faute au besoin de ne pas me faire avaler par ce blog qui est un exercice extrêmement chronophage.

Je peux aussi dire que j’ai découvert tout un monde souterrain inconnu, celui des blogueurs, des blogueurs voyages en particulier. J’ai appris à les approcher d’abord de loin, les espionner pour comprendre leur us et coutumes, j’ai mis du temps à comprendre les castes, les clans, les différentes manières de concevoir le blogging, j’ai appris doucement à faire ma place, à tenter des contacts plus ou moins rapprochés avec certains d’entre eux, j’ai appris à me positionner quand à ma pratique, à savoir quel blogueur je voulais être, quel valeurs je voulais défendre, quels concessions je ne pourrai jamais faire, j’ai découvert un envers du décor aux multiples couleurs, du plus sombre au plus lumineux, j’ai découvert des gens bien, intéressant, et d’autres moins.

Arrivé à ces un an, que penser du parcours de mon blog de voyage ? Aucune idée.

Est-ce que mon blog marche ? Est-ce qu’il est trendy ? Est-ce que j’ai des milliers de lecteurs par jour ? Est-ce que je gagne des sous ? Non.

Alors au final pourquoi continuer ?

Il serait de bon ton de vous dire que c’est pour vous, chers lecteurs. Que c’est pour vous « inspirer » que je fais tout ça ! Ooooh que je déteste ce concept… Chez les anarchistes on dit Ni Dieu Ni Maître. Dans ma vie j’ai toujours fuis l’idée que quelqu’un puisse être mon « guide ». Alors ceux qui pensent qu’ils sont là pour m’inspirer… je les fuis d’autant plus. Attention, plein de gens m’inspirent personnellement, des artistes, des penseurs, des amis etc… mais il n’y en a aucun qui se positionne en « inspirateur » professionnel, voyez la différence. Bon j’aurais envie de me lâcher, de vous expliquer pourquoi tout cela est foncièrement politique, symptomatique de notre société, pourquoi ça me révolte, mais je vais m’arrêter là.

Heu… Oui. Donc au final alors pourquoi continuer ?

Et bien pour une raison totalement égoïste : c’est ici que je peux librement m’adonner à l’écriture et à la photo et j’ai découvert que cet espace d’expression libre m’était nécessaire. Si ensuite cela vous apporte quelque chose, chers lecteurs, alors je suis d’autant plus comblé.

Et ce Blog birthday est aussi le moment de vous dire merci !
Parce que vous pouvez être sûr que vos encouragements me donnent du pep’s pour continuer !

PS : Je voulais aussi mettre un petit mots aux gentils blogueurs qui m’ont « nominé » pour un « Liebster Award », un petit prix entre amis, de blogueurs à blogueurs, pour se dire qu’on aime bien le boulot des autres. Il aurait fallut que je réponde à des tonnes de questions mais les quatre nominations d’affilées m’ont un peu pris de court ! Cela m’a montré cependant que mon blog en intéresse plus d’un et qu’il y a plein de petits blogs à découvrir ! Je voulais donc vous dire madamebougeotte.comnipresniloin.comversdenvxhorizons.comomniterra.info, merci d’avoir pensé à moi ! Et désolé de n’avoir pas joué le jeu… 😀

6 Commentaires

  • oh beh dis donc nos petits blogs fêtent leurs anniversaires quasiment en même temps ! Un Joyeux anniversaire à ces vents qui nous (et te) portent…
    et puis nous n’avons pas besoin d’une raison particulière (ou/et matérielle) pour continuer … le plaisir que cela apporte est bien suffisant.

    nb : mon téléphone n’arrête pas de me signaler que demain c’est TON anniversaire alors bon anniversaire à toi aussi 🙂

    • Merci Mitchka ! 😀 Tu devrais dire à ton téléphone d’arrêter de t’embêter avec mon anniversaire, je ne le connais pas personnellement, je me demande pourquoi cela lui importe tellement !

  • Comment ça Samuel, me voici fort désappointé, tu n’aspires donc pas ni à devenir maître du monde, et encore moins maître à penser. Les bras m’en tombent 😉
    Plus sérieusement, si ta motivation numéro un, c’est « toi », bah je pense que c’est ce que devrait être avant tout un blog. Si ça se trouve, on n’est pas loin de la définition (je ne’ai pas vérifié). Il n’y a que comme ça qu’on trouve sa place, et j’ai l’impression que tu as trouvé la tienne !
    Joyeux bloguianiverblogsfaire et bon vent. Je dis souvent ça, bon vent, mais pour toi, c’est pour le coup vraiment incontournable 🙂

    • Ahah Merci Laurent ! J’hésite encore pour « maître du monde » mais bon, je vais déjà essayer de survivre à la deuxième année ! Et merci pour tes encouragements ! 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.