Mon « Au Revoir » à la Cité de Carcassonne

vue de la cité de carcassonne patrimoine mondial de l'unesco

Cité de Carcassonne, balade photo

Dix ans.

Que le temps a passé vite !

Il m’aura fallu 10 ans pour finalement te tirer le portrait… Nombreux sont ceux, qui comme Georges Brassens, ont fait le rêve d’aller à ta rencontre, au moins une fois dans leur vie, avec la promesse d’un voyage dans le temps. Je t’ai vu tous les jours de ces 10 années passées ici, je t’ai vu de loin par toutes les routes possibles, celles qui viennent de l’Est et de la Méditerranée où seules tes chapeaux pointus sont visibles à l’oeil nu, je t’ai vu par le Nord et son Pic perché sur une montagne noire perdue au milieu de bâtisses sans comparaison, je t’ai vu depuis l‘Ouest, à la faveur d’un vallon, découvrant ta superbe le temps d’une seconde, mais c’est bien par le sud, sur la route des collines, que je t’ai aimé souvent au détour d’un virage matinal, au creux d’une brume épaisse, par ces journées caniculaires de juillet ou lors des rares hiver de neige, par tous les temps tu surgissais, toujours au même endroit, toujours postée là au-dessus de la ville, écrasant tout.

Il m’aura fallu 10 ans pour finalement te tirer le portrait… Longtemps je t’ai détesté tu sais… Longtemps je n’ai vu au creux de tes remparts qu’une vaste mascarade de poussière et gros sous, une foire ridicule de plastique médiéval où s’entasse pour quelques heures des bus entiers de masses ovines… Longtemps je t’ai maudit d’occuper une telle place que rien d’autre ne puisse exister sorti de tes entrailles, l’élue des élus trop occupés à faire fructifier la manne plutôt que de réveiller une ville qui se meurt à tes pieds. Au point de n’avoir jamais parlé de toi sur ce blog de voyage.

Mais aujourd’hui, je me dis que tu n’y es pour rien. Tu en as vu passer des hommes, des clercs et des notables, tu les as vus t’inventer des histoires et se graisser la patte sur ton dos, mais que peux-tu y faire ? Je m’en vais en me disant que sous les lampions, les pancartes et les faux velours, sous les mauvais cassoulets et les bonbons multicolores, sous les épées et les robes de princesses, ta pierre est là, intacte, façonnée par les ans et que ce n’est pas parce que l’homme t’a transformé en parc d’attraction qu’il faut te condamner séance tenante.

Il m’aura fallu 10 ans pour finalement te tirer le portrait… Je m’en vais en te disant que tu es belle, d’Ouest en Est, du Sud au Nord, par tous les temps et pour longtemps. Allez je te laisse, je pars d’ici. Je m’en vais. Le coeur léger.

remparts cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

porte entrée cite carcassonne

vue à travers la meurtrière cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

 

créneaux de la cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

Ces premières photos montrent l’entrée par la Porte d’Aude.

detail de la façade d'une maison à l'intérieur de cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

façade d'une maison à colombage dans la cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

Puis nous voilà à l’intérieur de la cité médiévale, avec quelques belles façade de maison.

le château comtal cite de carcassonne patrimoine mondial unescoLe Château Comtal

des costumes médiévaux dans la cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

Je vous met quand même deux photos de l’ambiance commerçante qui règne partout à l’intérieur de la Cité de Carcassonne.

place marcou au coeur de la la cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

entrée principale de la cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

Voici l’entrée principale, avec son pont levis, et sa Dame Carcas.

le pont levis de la cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

les vieux pavés de la cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

La Basilique Saint-Nazaire et ses superbes gargouilles.

la cathédrale saint-nazaire à l'intérieur de la cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

ruelle dans la cite de carcassonne

La place de « l’hôtel de la Cité ».

maison a colombage dans la cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

De belles maisons à colombage.

les tours de l'enceinte du château comtal dans la cathédrale saint-nazaire à l'intérieur de la cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

Les tours du Château Comtal

vue de carcassonne côté montagne noire depuis la cathédrale saint-nazaire à l'intérieur de la cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

Vue de Carcassonne versant Nord, au fond la montagne noire.

vue de la bastide depuis la cite médiévale de carcassonne

Vue de la Bastide, ou Ville-basse, versant Ouest

vue de la ville basse depuis la cathédrale saint-nazaire à l'intérieur de la cite de carcassonne patrimoine mondial unesco

Et pour finir l’Eglise Saint-Gimer au pied de la Porte d’Aude, au loin les Pyrénées.

J’aimerais conclure en vous donnant quelques informations utiles :

Je vous conseille d’entrer dans la Cité médiévale par là où commence et fini cette balade photo : la Porte d’Aude. Vous pouvez vous garer par exemple sur les parkings entourant la ville basse (Bastide), puis partir à pied vers le « Pont Vieux », profiter de la vue, traverser le fleuve (oui oui) et se rendre jusqu’à la petite église Saint-Gimer que l’on voit dans la dernière photo. De là, prendre la petite côte qui monte sur la droite jusqu’à la Porte d’Aude. C’est de mon point de vue la meilleure façon de prendre l’ampleur du monument et en plus c’est moins fréquenté.

Je vous conseille également d’éviter les week-end et privilégier les périodes hors vacances, si cela n’est pas possible partez tôt le matin ou tard le soir pour une ambiance plus feutré. De mon point de vue, la Cité de Carcassonne s’apprécie vraiment quand les commerces sont fermés et que les cars de touristes sont repartis.

La Cité de Carcassonne, c’est une longue histoire si l’on s’y intéresse : carrefour stratégique, la première fortification remonte à plusieurs centaines d’années avant J.C ! Au fil des siècles chaque conquérant y a apporté sa patte, détruit, reconstruit etc. La Cité médiévale a finalement atterri au 19ème siècle dans les mains de Mr Violet-le-duc qui en a fait une espèce de syncrétisme architectural controversé.

La Cité de Carcassonne, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1997, est le 5ème monument le plus visité de France avec plus de 4 millions de visiteurs par an, plusieurs films ont été tournés ici, dont le Robin des bois avec Kevin Costner par exemple, on dit même qu’elle aurait inspiré Walt Disney pour le château de la Belle au bois dormant… Un poids lourd du tourisme français dont les retombées financières profitent peu aux habitants de la ville. La majeure partie des touristes visitent le monument en quelques heures lors d’un voyage en France ou dans la région puis repartent dans leur bus sans demander leur reste.

Ici tous les moyens se concentrent sur ce monument et un énorme festival d’été. Pour le reste du temps, pour la ville basse, pour nous, les habitants, c’est une absence de vie culturelle, une absence de dynamisme, la mort lente d’un centre-ville comme figé dans le formol et tout cela ne vous donnera certainement pas envie d’y poser vos valises. Il y a bien quelques initiatives qui tentent de donner de la vie au centre ville mais ces élans sont souvent maltraités par la municipalité, preuve en est le sort réservé à l’Association Onze Bouge récemment.

Je dirai pour finir que si la ville de Carcassonne ne présente pas d’attrait pour y séjourner, la région qui l’entoure, elle, mérite de s’y attarder. De Carcassonne, il faut se diriger vers les 4 points cardinaux et la variété des paysages vous surprendra. Des Pyrénées à la Montagne Noire, de la Méditerranée aux plaines du Lauragais, des beaux villages préservés aux paysages splendides même en hiver, le département de l’Aude a beaucoup à offrir. Il y a aussi des gens motivés pour défendre la culture en ruralité comme les ATP de l’Aude par exemple et aussi de bon petits producteurs de vin biologique !

6 Commentaires

  • Tu as tellement raison ! La cité est magnifique l’hiver quand tout est fermé . Et l’Aude … département quasi méconnu en dehors de la cité et de quelques villages balneaires assez moches… pourtant dans les terres, il y a tant à voir tant à faire… bref. Très bel article. Et bon déballage de cartons 🙂

    • il faut en effet éviter la période estivale ou alors comme je l’évoque y aller très tôt au lever du soleil quoi… et du coup depuis les remparts en été ça peut-être une belle expérience.

  • Oh, et bien en 26 ans (j’ai grandi près de Carcasonne), je n’ai pas une seule photo de la cité ! Peut être parce qu’on ne prête pas forcément attention aux lieux trop connus et communs ?
    En tout cas, je ne peux qu’approuver le reste de ton article… mis à part la cité, la ville de Carcasonne ne recèle pas tant de choses que ça « à voir ». Et il me semble que la ville basse se vident de plus en plus de ces commerces. Si je ne me trompe pas, le cinéma du centre, n’existe plus, non ?
    Bon, ton article m’a motivé à emporter mon appareil photo avec moi lorsque j’irai à Carcassonne !

Laisser un commentaire