Argentine / Miscellannées

Argentine, Miscellanées / 2012 /

L’Argentine aura été pour moi une sorte de douce redescente de la folie vénézuélienne. Après l’agenda de ministre que l’on nous avait préparé au Venezuela, le choc a été d’autant plus grand que non seulement le planning, l’atmosphère, les gens, mais aussi la météo en ont surpris plus d’un !

Passer du climat tropical à l’hiver à la française, ça fini de créer le choc des cultures. J’ai donc troqué les tongs et le tee shirt contre le manteau, l’écharpe et même le bonnet dès la sortie à l’aéroport de Buenos Aires.

LA PAMPA

Où l’émotion te gagne

Pampa Argentine
Photo By Maximiliano Alba

Nous allons prendre un bus longue distance, direction Rosario, notre destination pour le dernier concert de cette tournée en Amérique du sud. Vous connaissez l’expression « dans la pampa » pour désigner un endroit où il n’y a rien ? Et bien c’est là, la pampa, sous mes yeux. Sur la route entre Buenos Aires et Rosario, les paysages de pampa nous tendent les bras et nous poussent lentement vers le sommeil : des plaines à perte de vue recouvertes d’herbes hautes.

Rien n’est plus ennuyeux qu’un paysage de pampa, mais bizarrement je suis ému. Je prend simplement conscience que je suis en Argentine. Ce pays est pour moi entouré de mythes, de symboles, d’une aura toute particulière : une histoire troublée, le dieu Maradona, Boca Junior, la cordillère des andes, Buenos Aires, les grands-mère de la Place de Mai, le Tango, Carlos Gardel, le Che Guevara, la Patagonie, Ushuaia, le Cap Horn… et c’est donc là dans ce bus longue distance, devant ces paysages monotones qui défilent que se fait pour moi le transfert après la folie vénézuélienne.

EL ASADO

Sport national en Argentine

Argentine-PhotoBySamuelBourille-LesVentsNousPortent-2

On s’est retrouvé un Dimanche midi à la campagne, chez Mauricio et Lula. Et devinez ce que l’on a fait ? Un asado bien sûr ! C’est quoi un asado ? C’est le sport national ici en Argentine, la grillade de viande. Et il faut bien dire que les argentins savent y faire. Alors les végétariens passeront leur tour évidemment, mais pour les autres, c’est assez fantastiques à voir et à manger. Un énorme feu, d’énormes morceaux de viande et une énorme grille que l’on pose assez haut car ici la viande va cuire beaucoup plus lentement pour finir bien cuite, mais tendre à souhait, une véritable science. Le tout arrosé de vin de Mendoza rappelant aussi le vin ensoleillé des Corbières et du Minervois… Que demander de plus !

LA PATAGONIE

L’appel inassouvi

Argentine Patagonie
Photo by Luca Galuzzi

J’avais 10 jours à passer en Argentine, avec comme je l’ai expliqué dans un autre article, certaines obligations professionnelles à assurer. La tentation fut immense d’aller me perdre sur les terres sauvages de Patagonie, un rêve depuis longtemps. Voir le bout du monde, ces montagnes qui déchirent le ciel de leurs pointes acérées, voir l’océan atlantique rencontrer l’océan pacifique, voir la porte de l’antarctique, Ushuaia, le Cap Horn… voir la Terre de feu et mourir ! Mais l’Argentine est un grand pays, immense et les distances y sont titanesques, alors partir là-bas relevait évidemment de l’utopie la plus totale. La frustration est mère de tous les fantasmes, j’espère donc un jour assouvir celui-ci et le plus tôt sera le mieux !

Des remarques ?

N'hésitez pas à poster vos commentaires !

4 Commentaires

Laisser un commentaire