Hansando / Archipel moutonnant

Hansando Voyage Coree du Sud

Hansando / 2011 /

PARTIR SUR L’ÎLE D’HANSANDO

Archipel moutonnant

Le temps s’étire ici, j’ai l’impression que cela fait une éternité que nous sommes partis tellement notre vie est dense depuis le début de la tournée. La météo est au beau fixe. Point de typhon à l’horizon, comme pressenti… Et nous décidons de partir à l’aventure, nous faisons nos paquetages et partons pour l’île d’Hansando, au large de Tongyeong, sans savoir vraiment où l’on va mettre les pieds et si il sera possible d’y dormir.

Couleur local. Loin de Séoul et des grands sites touristiques, nous sommes les seuls « non coréens » sur le bateau relativement vide et nous serons les seuls « blancs becs » rencontrés sur toute sur l’île. Arrivés à bon port, nous croisons une belle ribambelle d’enfants dans leur cirée jaune, partant pour l’école sur le continent. Sourires. J’ai l’air de bien les intéresser avec ma barbe rousse.

Puis nous arrivons dans le village, pour tout dire une simple rue au bord d’une baie avec quelques habitations et trouvons une pension où dormir pour pas cher en partageant les chambres : vue sur la mer.

Plus qu’une pension, il s’agit d’un véritable appartement. Vide. Dans le même esprit que celui dans lequel nous logions à Tongyeong, excepté qu’ici pas d’Ondol ni de Yo, mais un vrai lit que nous allons partager entre camarades de chambrée. Ça ressemblerait à un espèce d’airbnb sans intermédiaire. On sonne, on paye, on dort, on s’en va. Peut importe le nombre de personne que l’on est, cela ne semble poser aucun problème.

Nous mangeons dans un petit restaurant de poisson « en terrasse », en fait un touret et 5 rondins de bois posés sur le quai du petit port, l’ambiance est désertique, il est 16h de l’après midi. Cinq poissons péchés dans l’aquarium du restaurant, servi dans une espèce de grand marmite bouillonnante avec plein de truc épicés dedans et plein de petites choses à manger autour nous raviront les papilles. La cuisine coréenne, je n’en ai pas beaucoup parlé, regorge de surprises, et nous réserve des mets succulents.

Hansando Voyage Coree du Sud

La conversation avec les deux très gentilles gérantes du restaurant se construit par geste. Ici en Corée l’anglais n’est pas parlé par tout le monde, et quand il est parlé l’accent coréen porte à quiproquos ! Ici par exemple la dame nous explique qu’on ne peut pas payer en CB, facile! :

Hansando Voyage Coree du Sud

Nous partons ensuite pour une petite balade autour de la baie dans le jour finissant. Nous rencontrons un peu de vie de l’autre côté du port et profitons finalement du soleil couchant sur la baie.

Hansando Voyage Coree du Sud

Le lendemain le propriétaire des lieux nous retrouve et s’engage alors une discussion constituée pour majeure partie de grand gestes dignes des plus grands mimes. Au final nous semblons parvenir à un accord sur le fait que non, impossible de dormir ce soir, c’est complet. Cela nous semble surréaliste vu le peu de monde qu’il semble y avoir sur l’île. Cela dit c’est le week end et les « Tongyeongiens » viennent certainement se ressourcer par ici, c’est ce que nous concluons en tous cas avant de paqueter nos affaires.

Il nous reste tout de même une journée à profiter de l’île avant de rentrer sur le continent : nous partons pour une longue balade sur les monts environnants et un tour de l’île située de l’autre côté du pont.

Hansando Voyage Coree du Sud

De retour au port, nous faisons nos valises et rentrons, penauds, à Tongyeong. Mais ! C’est l’occasion rêvée pour aller dormir aux bains publics !

Et vous, avez-vous déjà eu de bonnes surprises lors d’improvisations totales en voyage ?

Laisser un commentaire