Buenos Aires / Club Atletico Fernandez Fierro

Buenos Aires Argentine

Buenos Aires

BUENOS AIRES EN COUP DE VENT

San Telmo, Nilda Fernandez et la Lose de Palermo

Une despedida plus tard avec les amis argentins et nous sommes parti à Buenos Aires, vivre cette immense ville pour 2 jours seulement… autant dire que je n’ai rien vu, et senti très peu. Quand tu demandes un conseil pour un bon endroit où dormir à Buenos Aires, c’est par Nilda Fernandez que tu as une adresse d’un hôtel dans le qurtier de San Telmo, c’est ça la vie d’artiste. J’étais logé dans ce quartier, qui comme tout le monde le sait maintenant, est en effet un quartier sympa.

A San Telmo, on y trouve notamment de grandes galeries de brocantes où j’ai passé quelques heures à essayer de dénicher de vieilles partitions de tango. La rencontre avec le disquaire restera gravée d’ailleurs, passant un long moment à me faire écouter de vieux vinyles correspondant aux partitions qu’il me proposait. Cela m’a rappelé la rencontre à Taipei dans le magasin de thé Oolong. Rencontrer des gens qui vous transmettent leur passion est toujours quelque chose d’extraordinaire.

Buenos Aires Argentine

Puis, mes amis et moi nous sommes allé nous perdre à Palermo. Alors du coup il semblerait que ce soit un quartier sympa et pourtant je ne pourrais pas vous en parler, puisque sans plan et marchant à l’aveugle, il semblerait que nous n’ayons pas profité du quartier comme il se doit. Finissant notre route dans un grand parc farcis de perroquets, nous avons terminé la journée par une longue marche à Puerto Madera, tentant de trouver désespérément un port industriel que jamais nous ne trouvâmes. Ce fut ce que l’on appelle une vraie lose.

Mais le plus intéressant et finalement ce que je retiendrai de Buenos Aires, ce sont nos deux soirées dans la meilleure salle de concert de toute la ville !

LE CLUB ATLETICO FERNANDEZ FIERRO

The place to be

Buenos Aires ArgentineL’endroit nous avait été recommandé par Negro, notre ami de Rosario. Grâce à lui les entrées nous été offertes mais que cela ne vous refroidisse pas, je ne pense pas que les entrées soient très chères… en fait j’en sais rien… mais je ne pense pas.

Le Club Atletico Fernandez Fierro, c’est en fait le fief du tango contemporain de Buenos Aires mais pas que. Loin des milonga traditionalistes, il a été créé par l’orchestre résidant du même nom et propose une programmation éclectique. Je vous conseille d’écouter la Radio Caff pour vous mettre dans l’ambiance.

Le club, qui est en fait plutôt une grande salle, est super sympa. Construit dans un hangar, avec une grande scène et pour nos concerts quelques tables installées sur le parterre. Mais j’imagine que lors des soirées endiablées, on se retrouve facilement debout pour danser toute la nuit. On y sert à manger et on y boit de la Quilmes ou du bon vin argentin.

Nous avons vu 2 concerts là bas. Deux super concerts.

Derrotas Cadenas

L’un de Derrotas Cadenas, un cuarteto tipico comme on dit ici. C’est à dire la formation classique de la musique reine : Le tango. Piano, Bandonéon, Violon et Contrebasse. Mais ici attention, Carlos Gardel est loin, très loin. En Argentine, le tango est une musique vivante et Derrotas Cadenas sont les ambassadeurs d’un tango contemporain fait de compositions personnelles et puissantes.

Pour la petite histoire, nous ferons une rencontre avec les musiciens de Derrotas Cadenas lors de leur passage en France en 2013, quelques notes du concert que l’on peut retrouver sur you tube ici.

Puente Celeste

L’autre concert fut une véritable claque, une révélation. Ce que nous ne savions pas être un groupe mythique de la scène musicale argentine : Puente Celeste. Un groupe que je ne peux que vous conseiller de découvrir tant le bonheur fût grand lors de ce concert et encore aujourd’hui à la réécoute de leurs albums magnifique. Aujourd’hui Puente Céleste s’est séparé, mais nous ne désespérons pas qu’ils reforment le groupe bientôt pour nous redonner joie et bonheur musical !

Des remarques ?

N'hésitez pas à poster vos commentaires !

Laisser un commentaire