Derviches Tourneurs d’Istanbul

Istanbul, Les derviches tourneurs

J’avais toujours rêvé de découvrir les derviches tourneurs.

Une fascination totale entourait pour moi ces danseurs de l’extrême tournant sans fin sur eux même pour atteindre la transe qui les mènera au paradis.

Alors lorsqu’il s’est agi de venir à Istanbul, rendez-vous était pris pour découvrir une cérémonie de derviches.

Spectacle ou cérémonie ?

Les derviches tourneurs d’Istanbul

Il était important pour moi d’essayer un tant soit peu de chercher une cérémonie la plus authentique possible. Car il faut savoir que cette danse mystique où les derviches tournent sans fin sur eux-mêmes n’est en fait qu’une petite partie de la cérémonie.

Je sais qu’il existe des « spectacles » de Derviches tourneurs, avec force lumières colorées et effets spectaculaires où tout l’aspect traditionnel de la cérémonie est gommée pour laisse la place uniquement à la danse. D’ailleurs on y associe souvent des numéros de danse du ventre pour faire le poids… très peu pour moi.

Or même si toutes les démonstrations de Derviches tourneurs à Istanbul sont destinées aux touristes, certaines gardent l’entièreté du cérémonial et ne fait pas impasse sur tout le contexte et la mise en place qui installe la danse.

Après conseils et recherches, c’est juste à côté de notre appartement à Sishane que nous allons trouver notre bonheur, au coin de la station Tunnel, dans le quartier Galata. Le temple soufi Galata Mevlevi Tekkesi propose des cérémonies traditionnelles de derviches tourneurs dans un écrin splendide datant du XVe siècle !

La mystique des derviches

Les Derviches tourneurs à Istanbul

Istanbul est clairement une ville à la mystique forte, entre les ambiances dans les mosquées, la Basilique Sainte-Sophie ou l’église Saint Sauveur in Chora, on est servi ! Mais voir les Derviches tourneurs en action est clairement une étape de cette aventure mystique stambouliote.

Ambiance sonore

Voici une petite ambiance sonore enregistrée lors de la cérémonie des derviches tourneurs qui vous mettra dans l’ambiance pour lire cet article.

Ceux que l’on nomme les derviches tourneurs se nomment en fait les Mevlevis appartement au courant du soufisme du même nom. L’art, la poésie, la musique, la danse sont au centre des apprentissages spirituels comme vecteur de transcendance. La danse sacrée qu’ils pratiquent s’appelle le Samâ.

Tout le rituel du Samâ, la musique, habits, les gestes, les mouvements, les postures, tout a un sens, une raison d’être. Pour schématiser vraiment il s’agit d’une forme de méditation transcendantale par la danse visant à se décharger de tout égo et atteindre la source du divin.

Lorsque les derviches tournent, vous les verrez lever les bras, une main dirigée vers le ciel pour recevoir la grâce divine et l’autre tournée vers le sol afin de transmettre l’énergie du divin vers la terre.

Les origines de ces rituels demeurent entourées de mystères, le « secret » soufi est transmis de génération en génération par des maîtres spirituels liés au prophète Mahomet par l’esprit.

La cérémonie des derviches

Voir les derviches tourneurs à Istanbul

La musique démarre seule. La musique est jouée par un groupe en direct. Le ney, flûte de roseau, est l’instrument emblématique de la musique soufi, mais le chant et les percussions viennent compléter la palette.

Puis les premiers rituels s’installent : les derviches entrent, se saluent, se prosternent en longues prières guidées par l’homme en noir…

La musique commence lancinante et plaintive pour, au fil des minutes, s’accélérer, une ronde s’installe…

La musique se fait plus pressante et la magie opère… les bras se dressent, les yeux se ferment ou se révulsent et les robes s’envolent…

Comme si cela n’allait jamais s’arrêter, les robes tournent et tournent pendant de longues minutes, puis tout à coup, les robes se taisent. Les danseurs se rejoignent et se serrent les uns aux autres comme pour se soutenir, les corps tanguent, les fronts sont en sueurs, les yeux dans le vague.

Puis l’on recommence.

Je n’arrête pas de dire que Fener & Balat, ou le coucher de soleil à Uskudar restent mes meilleurs souvenirs du voyage à Istanbul, mais je crois que je vais y rajouter cette cérémonie des derviches si ça ne vous dérange pas…

Dans cette petite vidéo, vous pourrez voir quelques images de la cérémonie des derviches tourneurs du Galata Mevlevi Tekkesi.

Informations pratiques

Istanbul, Les derviches tourneurs

Que faire, où loger, comment s’y rendre, comment circuler, tarifs des activités, comment réserver, etc. Je vous donne tous mes conseils pratiques pour visiter Istanbul suite à la semaine que j’ai eu la chance de passer là-bas.

Guide pratique pour visiter Istanbul

Cérémonie au Musée Galata Mevlevi

Comme je vous l’ai dit pour moi une cérémonie de Derviches tourneurs n’est pas un spectacle et je recommande donc d’aller assister à la cérémonie traditionnelle au Musée Galata Mevlevi.

Le seul inconvénient est que la cérémonie a lieu uniquement le Dimanche et que la billetterie n’ouvre que le Samedi en fin de matinée !

Détails
  • Horaires : Dimanche à 17h
  • Ouverture de la billeterie : Samedi à 12h
  • Tarif : 50 TL
  • Adresse :
Mes conseils
  • Réserver à l’avance.
  • Arriver bien à l’avance pour avoir de bonnes places (les bonnes places au premier rang sont peu nombreuses)

Malgré le public 100 % touristique l’espace est suffisamment intime et l’atmosphère suffisamment forte pour se sentir dans un moment privilégié.

Spectacle des Derviches tourneurs

Si vous n’êtes pas disponible le dimanche ou si vous préférez plutôt aller voir la version spectacle des Derviches tourneurs, alors je vous recommande d’aller au spectacle du Hocapaşa Culture Center, qui propose de voir les derviches chaque mardi, jeudi et samedi.

Où loger à Istanbul

Istanbul, Les derviches tourneurs

Nous avons fait le choix de loger dans le quartier de Beyoglu et plus exactement au sud du quartier, autour de Galata et Karakoy, donc proche du pont de Galata. C’est un bon quartier pour loger lors d’un premier séjour à Istanbul.

Archeo
Boğazkesen Caddesi 25, Beyoğlu
Peut-être l’hostel le plus recommandable d’Istanbul, tout petit prix, accueil chaleureux, propre, confortable, déco soignée, café au rdc, et surtout parfaitement situé tout proche du super quartier de Karakoy et du pont de Galata.

Doruk Palas Hotel
Nazlı Hanım Sokak No: 19 Galata, Beyoğlu
Si vous cherchez l’hôtel au meilleur rapport qualité-prix, ne cherchez plus ! Le Doruk Palas Hotel offre des prestations au top pour un prix tout à fait accessible. Situé là encore au sud de Beyoglu il est parfait pour profiter à fond d’Istanbul.

Organiser votre voyage avec une agence locale

Evaneos est une plateforme vous mettant en relation directe avec des agences locales partout dans le monde. Le top c’est que vous pouvez demander des devis gratuits pour vous faire une idée.

Comment se rendre à Istanbul

Istanbul, Les derviches tourneurs

Il existe deux aéroports différents pour se rendre à Istanbul. Pour nos vols nous avons réservé nos billets depuis Paris en direction de l’aéroport Sabiha-Gökçen.

Les aéroports d’Istanbul

Aéroport d’Istanbul (IST) est desservit par toutes les grandes compagnies.

  • Distances du centre-ville : environ 1h45
  • Bus : environ 2€
  • Taxi : environ 20€
  • Taxi privé : environ 50€

Aéroport Sabiha-Gökçen (SAW) est réservé aux compagnies low cost.

  • Distance du centre-ville : environ 1h30
  • Bus : environ 2,5€
  • Taxi : environ 25€
  • Taxi privé : environ 50€

Chercher un billet d’avion

Vous trouverez les meilleurs tarifs de vols avec Skyscanner qui propose un moteur de recherche de vols bien pratique.

Se déplacer à Istanbul

Istanbul, Les derviches tourneurs

Pour se déplacer à Istanbul les bus, tram, métro et bateaux sont pratiques et le réseau permet de se rendre à peu près partout. Il vous faudra prendre une carte de transport puis la charger du nombre de trajets dont vous avez besoin.

La carte de Transport

Elle est valable pour tous les moyens de transport de la ville.

Vous pouvez la réserver à l’avance :

  • Préchargement de 5 ou 10 trajets
  • Livraison à votre hôtel

Visites et monuments

Istanbul, Les derviches tourneurs

Voici une liste des monuments parmi les plus importants à visiter à Istanbul, certains sont gratuits, certains ne sont pas chers, certains sont plus chers :

  • Mosquée Bleue
  • Mosquée Solimane
  • Basilique Sainte-Sophie
  • Palais Topkapi
  • Harem du Palais Topkapi
  • Église Sainte-Irène du Palais Topkapi
  • Forteresse Rumeli
  • Église Saint-Sauveur-in-Chora
  • Citerne Basilique

Le City Pass

Ce City Pass à Istanbul regroupe en un seul pass quasiment tous les services dont on aura besoin lors d’un séjour à Istanbul. Il est valable pour 3, 5 ou 7 jours selon ce que vous souhaitez faire et voir :

  • Entrées coupe-file à tous les monuments, musées et parcs d’attractions
  • Plusieurs croisières et visites autour du Bosphore
  • Spectacle Derviches Tourneurs
  • Prises en charge à l’hôtel
  • Réduction Transfert aéroport
  • Service wifi
  • Etc.

Museum Pass

C’est le pass que nous avons utilisé pendant notre semaine à Istanbul. Le Museum Pass est valable 5 jours et permet d’avoir un accès coupe-file à tous les principaux monuments de la ville cités ci-dessus et de faire des économies.

  • Tarif : 325LT (Sans le pass l’addition de tous les monuments = 534LT soit plus de 200LT d’économie avec le Museum Pass)

Il existe un Museum Pass « amélioré » qui ajoute au Museum Pass l’accès à une application permettant de charger tous les audio guides de tous les monuments du pass. Si vous êtes adeptes, cela peut valoir le coup sachant que le plus souvent les audio guides sont à payer en plus du prix d’entrée.

Visite guidée d’Istanbul en français

Cette visite guidée d’Istanbul en français vous fait parcourir les rues d’Istanbul depuis l’avenue Istiklal jusqu’à Sultanahmet, le palais Topkapi et le Grand Bazar accompagné d’un guide francophone qui partagera ses anecdotes avec vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.