Voir Venise et mourir

vue du grand canal depuis le rialto blog de voyage à venise

Venise…

Que n’a-t-on pas déjà associé à cette cité mythique ? Que n’a t’on écrit qui n’ai déjà été dit et redit ? Et pourtant, lorsque Venise se pointe sous les lettres du clavier, les mots fusent et se précipitent à la vitesse d’une gondole au galop. Rien ne pourra empêcher le voyageur de s’émerveiller d’une ville qui comme Venise défie les lois du temps. Rien ne pourra empêcher le rêveur de tomber les masques et les moues boudeuses pour simplement s’incliner devant la beauté d’un tel paysage sculpté par l’homme.

177 canaux, 455 ponts, 123 églises, 118 îles… quand les chiffres donnent le vertige et peut-être une des clefs de l’attraction magnétique que provoque la cité des Doges sur nos illusions touristiques. Des images, des masques, des lumières, des mystères, des crimes et des fêtes dionysiaques, soutanes et porte-jarretelles, Venise est tout autant littéraire et cinématographique, historique et mystique, une ville-oeuvre dont l’enfant ne pouvait être que Casanova !

Voir Naples Venise et mourir.

Passée cette grandiloquente introduction, entrons au coeur des veines vénitiennes. Nous sommes au mois de novembre, un moment qui nous laisse imaginer que la Cité des ponts est certainement un peu moins fréquentée qu’à d’autres périodes de l’année. Cela dit, après Paris, Londres, et Florence, Venise est selon Wikipedia la ville la plus visitée d’Europe… alors sa réputation la précède et le doute nous guette… va-t-on le regretter ? Est-ce encore possible de visiter Venise sereinement ?

Le tourisme à Venise commence sur les quais où débarquent des paquebots de touristes en croisière : une calamité pour cette Venise aux pieds d’argile dont l’espérance de vie fond d’année en année…  puis ils sont guidés via des panneaux pour découvrir la ville dans le sens de la flèche, un Pont des Soupirs, une Place St Marc, un Palais des doges et un Rialto plus tard, et on est bon. Le flux est impressionnant et je n’ose imaginer en pleine saison ce que peuvent devenir les ruelles de la Cité des Masques.

La taille de la ville n’aide pas à déconstruire cette impression de concentration touristique, mais la Cité Flottante va nous réserver bien des surprises. Nous vous révélerons tout ça dans un prochain article dont les couleurs seront d’un tout autre acabit. Par exemple lorsque Venise se drape de noir

En attendant, sous la menace d’une pluie qui s’annonce, nous allons, dans des nuances de bleus, arpenter les rues de Venise pour la première fois. Tout juste descendu de notre vaporetto, c’est vers cette Venise touristique que nous nous tournons, celle qu’on a lue, celle qu’on a vue, celle qu’on attend, celle qu’on veut voir, celle que l’on découvre en suivant la file, en suivant la flèche lors d’une première journée de visite à Venise par un temps plus que maussade…

Quelques photos de cette Venise valent mieux que des mots

vue de venise depuis le vaporetto lors d'un voyage

vue de venise depuis le vaporetto

vue de venise depuis la lagune dans un vaporetto

laisse les gondoles à venise

le fameux pont des soupirs lors d'un voyage à venise

place du palais des doges lors d'un voyage à venise

lion sculpté emblème de venise devant le palais des doges

le grand canal de venise lors d'un voyage

vue du grand canal de venise depuis le pont rialto

maisons en brique de venise blog de voyage

entrée de la basilique st marc lors d'un voyage à venise

masque du carnaval de venise

 

Venise côté pratique

Revenons aux préoccupations plus terre à terre que demande le lecteur d’un blog de voyage. C’est sur l’île du Lido que nous avons posé nos valises avec Mlle A., dans la bien nommée Villa Casanova ! Une superbe maison vénitienne, dans un quartier calme et résidentiel du Lido, situé à 5 minutes à pied du Vaporetto. L’occasion de quelques balades au calme dans le quartier et découvrir une autre ambiance de la cité des eaux…

Pourquoi l’île du Lido ? Parce que tout d’abord s’y loger est moins cher que dans le centre de Venise où les hébergements sont très élevés. Vous me direz, oui mais du coup il faut prendre en compte l’achat de la carte pour prendre le Vaporetto qui est relativement cher. C’est vrai. Mais cette carte est, soit dit en passant et de mon point de vue, un « must buy » (ça existe ?), si, et seulement si, vous voulez profiter de ce qui fait un des charmes de la Sérénissime, c’est-à-dire la lagune, le bateau, les îles de l’archipel vénitiens, etc. Même si vous êtes en plein centre il serait dommage de ne pas prendre la poudre d’escampette non ?

Et il faut bien le dire, nos trajets en Vaporetto étaient un vrai bonheur quotidien (un peu moins pour Mll A. et son mal de mer) et l’occasion de voir la Reine de l’Adriatique sous des angles différents.

Cela dit, si vous avez seulement envie de rester dans le centre de Venise, tout peut se faire à pied et la carte Vaporetto peut s’avérer inutile.

De notre côté donc nous avions choisi un hébergement relativement accessible, le plaisir de traverser la lagune tous les jours pour aller visiter Venise, et l’envie de découvrir les îles alentours et notamment la superbe Burano et ses maisons de toutes les couleurs, donc le choix était vite fait !

Hébergement

Notre choix : La Villa Casanova !
Nous avions cherché via AirBnb mais difficile de trouver un appartement bien situé à un prix raisonnable, alors au final nous nous sommes rabattus sur le site de réservation d’hôtel Booking.
Pour réserver une chambre cliquez ici (à travers ce lien vous me permettez de gagner quelques euros et pour vous le prix reste le même)

Transports

Pour nos vols nous avons réservé nos billets avec Transavia depuis Paris. Mais le mieux reste de faire une comparaison des prix depuis votre ville de départ sur un comparateur de vol comme Skyscanner par exemple.

AR Navette bateau aéroport = 27 euros par personne
La Carte Vaporetto 72h = 40 euros
Pass Vaporetto 72h + AR Aéroport = 40 euros + 12 euros

Pass

Le Pass Venezia Unica peut être une bien bonne idée. C’est une sorte de City pass sur lequel vous pouvez charger différentes offres proposées : des visites des musées, des églises, des tours guidés, mais aussi les transports en vaporetto, des offres de parkings, de restaurants et même des accès wifi !

Au final, plutôt que de prendre les différentes choses une par une, en les regroupant sur le Venezia Unica vous devriez finir gagnant.

Cet article contient des liens affiliés

10 Commentaires

Laisser un commentaire