Lamma Island et Typhon

Village de pêcheur à Lamma Island Hong Kong
Village de pêcheur

Typhon à Lamma Island
Hong Kong, Le 30 septembre 2011

PLAN B

Concert annulé

Notre virée à Shenzhen annulée, nous avons décidé de quitter la ville, pour aller passer ces journées off avant notre départ pour la Corée du Sud dans une île de l’archipel de Hong Kong : Lama Island.

Eh oui ! je rappelle que normalement nous devions aller jouer en Chine avec le Trio d’en bas, à Shenzhen, dans le cadre de notre tournée en Asie. Après le concert à Hong Kong, tout était calé, sauf qu’on ne savait pas qu’il fallait un Visa pour aller de Hong Kong à Shenzhen, pourtant si proche. Et impossible d’avoir une dérogation vu que nos diplomaties respectives étaient légèrement en froid depuis l’affaire du Dalaï Lama… du coup concert annulé !

J’ai d’ailleurs trouvé un article Chinois qui apparemment parle de notre mésaventure : comprenne qui pourra ! (un traducteur automatique peut aider)

LAMMA ISLAND

Voilà ce qu’il nous fallait après la folie de la ville !

Lamma-Hong-KongNous nous retrouvons dans un petit hôtel à Yung Shue Wan sur Lama Island, petite île tropicale où du bon temps semble nous attendre. Il y fait bon se ressourcer loin de la folie de la ville, ambiance très simple, ce qu’il nous fallait. Petite baignade dès notre arrivée, l’eau est chaude, génial, avec un petit filet anti-requin quand même… Ici pas de voitures, pas de bus, pas de taxi, un seul chemin sur l’île que l’on peut emprunter à pied ou à vélo.

Pour cette journée de découverte, nous avons choisi le vélo histoire de se faire les jambes (parce que finalement ça grimpe pas mal !). Direction Sok Kwu Wan un village de pêcheur, de l’autre côté de l’île. Plutôt qu’un village, on devrait parler d’un archipel fait de barges flottantes et de petites barques, le tout formant un village de fortune sur l’eau assez sympa.

Arrivé sur les lieux, les quais sont parsemés de quelques restaurants de fruits de mer, le tout suffisamment roots et avec une absence totale de touristes, autant dire le coin sympa. Nous flânons dans cette ambiance calme seulement perturbée par quelques travaux sur un chantier à proximité.

Village de pêcheur Lamma Island Hong Kong
Village de pêcheur

BAIGNADE EN MER DE CHINE

Lamma Island

Sur le chemin du retour nous nous arrêtons nous baigner sur une plage déserte. Nous barbotons le temps de nous rafraichir de l’effort du vélo dans cette Mer de Chine délicieuse et très calme. Il n’y a personne ici sur les plages et ça fait du bien aussi. C’est une plage étonnamment équipé avec vestiaires comme à la piscine pour se changer et maitres nageurs sauveteurs rien que pour nous.

Si l’île est une destination touristique alors nous ne sommes pas du tout dans la période d’affluence. Et tout à coup, sorti de nulle part, un français se pointe, arrivant de la coupe du monde en Nouvelle Zélande, de passage par là avant de retourner au Canada là où il vit… rencontre improbable, toujours étonnant.

Rentrés au village, nous profitons d’une petite bière en terrasse, la fameuse TsingTao dont personnellement je me délecterai durant tout le séjour asiatique et je sais que Michka Selam, notre ingénieur du son de génie pour cette tournée, ne me contredira pas ! Légère et parfumée, elle convient parfaitement aux températures du coin.

Puis la soirée se fit douce, la température idéale, une petite brise marine rafraichit l’atmosphère et nous prenons un repas avec Fatoche, une turco-suisse rencontrée sur place et coincée à Hong Kong faute de Visa pour retourner en Chine… un peu comme nous en somme.

VOIR PLUS DE PHOTOS DE HONG KONG

TYPHON À LAMMA ISLAND

Nesat

La soirée se termine, toujours difficile de se remettre du décalage horaire, et le sommeil arrive tard dans la nuit. Entre temps, nous avons appris que le typhon Nesat arrivait sur Hong Kong. Nous avions donc décidé de rentrer, un jour plus tôt que prévu, pour éviter de se retrouver coincé sur l’île et éviter de rater notre avion pour la Corée du sud… Dans la nuit le vent commence à se lever. Le lendemain c’est la tempête, rafales de vent et trombes d’eau. L’embarcadère du Ferry est fermé, alerte de niveau 8, impossible de quitter l’île. Les informations sont difficiles à avoir, la réception de l’hôtel ne nous donne pas vraiment d’infos, juste un mot : « Wait ». Basique. Alors nous attendons.

Il pleut, il pleut, il pleut, de cette pluie tropicale qui équivaut littéralement à une baignade. Alors nous décidons de braver la tempête. Arrivés sur la plage, trempés, c’est l’océan déchainé ! De grosses vagues déferlent sur la plage, on fait moins les malins. Mais bon, originaires de la côte girondine et habitués des vagues de l’océan en France, ce ne sont pas quelques rouleaux qui vont nous rebuter. C’est parti ! Pas super rassurés, nous restons tout de même proche de plage, là où nous avons pied, il parait également que les requins viennent se réfugier dans les baies lors des tempêtes de ce genre).

Lamma-Hong-Kong-12La mer est boueuse, la tempête charrie tout un tas de choses auxquelles on préfère ne pas trop réfléchir. Sur fond de centrale à charbon, l’ambiance est légèrement apocalyptique. Ici l’écologie n’a pas encore vu le jour, il faut bien s’adapter. Comme je l’avais évoqué dans mon article sur la clim à Hong Kong la ville a de gros besoins en électricité et ce genre de centrales à charbon y remédie. On fait tourner des centrales à charbon, participant au réchauffement climatique pour alimenter des climatisations qui elles même rejettent des gaz à effet de serre. Mais sinon c’est un très bon moment que nous vivons là !!

Nous découvrirons plus tard les dégâts que le typhon Nesat aura engendré en regardant les infos.

Une douche plus tard, la journée avance doucement et le typhon poursuit sa route. Les niveaux d’alerte baisse dans le courant de la journée et finalement l’embarcadère va réouvrir en fin d’après midi. Temps de faire les valises et de rentrer sur Hong Kong ! Boom. Dernière nuit dans la ville monde, dernier bain de foule et c’est le départ pour la Corée et le Jarasum Jazz Festival, plus grand festival de jazz du continent asiatique !

Il existe d’autres îles où aller se ressourcer en dehors de la ville de Hong Kong, pour en savoir plus allez faire un tour sur le blog de Violaine et son article sur l’île de Cheung Chau.

Pour le côté Hong Kong Pratique c’est par là.

Ça vous a plu ?

N'hésitez pas le dire en commentaire !

Laisser un commentaire